Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Hommages 1934 - La Presse : Décès d'Ernest Cotelle
NOTE : A nouveau, pour cette année, peu d’élément nous annonce ou nous résume le programme des cérémonies.
Le journal « Vers l’Avenir » consacre deux journées de publications aux cérémonies des Fêtes patriotiques Franco-Belge d’Auvelais avec l’inauguration du Phare Breton.
Est-ce la raison du manque de reportage pour Le Roux et la Belle-Motte ?
Les cérémonies se sont bien déroulées à la Belle-Motte. Ce fut d’ailleurs la dernière présence de M. Ernest Cotelle, puisque le lendemain, il décédait à Falisolle. Voici ce que nous indique le quotidien namurois :
 
 
 
Extrait
du journal « Vers l’Avenir »
n° 195, page 3 du mercredi 22 août 1934
_______________________
 
Texte intégral.
 
 
Falisolle.
 
Une mort subite.
 
Le 22 août 1914, le sous-lieutenant français Georges Cotelle tombait glorieusement à Le Roux à la tête de son peloton.
 
Vingt ans après, sur les mêmes lieux, ou à peu près, son père, M. Ernest Cotelle, est tombé mort, avant-hier dans la nuit, chez M. Denisty, où il était descendu à Falisolle.
 
Professeur honoraire au Lycée de Saint-Brieuc, M. Ernest Cotelle, à qui la guerre devait prendre encore son autre fils, le sous-aide major Henri Cotelle, tué le 25 avril 1918 à Mailly-Raineval, dans la Somme, M. Ernest Cotelle, en souvenir de ses deux fils, s’était dévoué tout entier au culte que l’on doit aux morts pour la plus noble des causes.
 
Depuis la guerre, chaque année, vers cette époque, on le voyait, on l’entendait, au cimetière de la Belle-Motte, exalter la mémoire des soldats de France et des nôtres, tombés en défendant leurs pays contre le même ennemi. Et de même que son fils Georges, vint trouver la mort sur notre sol, de même, M. Ernest Cotelle, que ses soixante neuf ans n’avaient pas empêché d’accomplir encore une fois son touchant pèlerinage, est mort chez nous, vingt ans après son enfant. Deux grands cœurs ont cessé de battre presque jour pour jour, presqu’au même endroit, et la mort, par une sorte de symbole, a rapproché une dernière fois du fils trop tôt disparu le père qui l’aimait tant.


Date de création : 23/09/2011 @ 21:39
Dernière modification : 26/09/2011 @ 20:16
Catégorie : Hommages 1934

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^