Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Hommages 1982 - Cdt Guy COHN
Commémoration du 68ème anniversaire des Combats de la Sambre
Nécropole militaire française de la Belle-Motte
Discours
prononcé par le
Commandant (e.r.) Guy COHN
Président de l’Amicale des Anciens du 3ème Zouaves
Dimanche 22 août 1982
_______________________
 
 
 
Quelle est la force qui chaque année,
à la fin du mois d’août, nous ramène
invinciblement vers ces lieux qui furent
les témoins d’un choc brutal
entre deux armées ennemies et qui
gardent dans leur sol, comme une
cicatrice indélébile, ce qui peut rester
de ceux des nôtres dont l’existence s’est
arrêtée là.
 
Nos prêtres fidèles, chaque année,
bénissent à nouveau ces tombes comme
si, depuis l’année précédente, nos anciens
qui reposent ici, avaient continué leur
vie active.
 
Comment pouvons-nous expliquer,
justifier, ce retour fidèle vers ce qui
n’est plus, autrement que par le
sentiment que chacun de nous, retrouve
dans ces lieux de repos, une présence.
 
C’est à cette présence, seul à seul, que
chacun de nous demande de nous guider
dans la solution des problèmes nombreux et
poignants qui obscurcissent notre avenir
personnel et celui de l’Humanité.
 
 
 
                                                                                                          Guy COHN.


Date de création : 14/02/2011 @ 20:58
Dernière modification : 14/02/2011 @ 20:58
Catégorie : Hommages 1982

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^