Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Hommages 1983 - Cdt Guy COHN
Commémoration du 69ème anniversaire des Combats de la Sambre
Nécropole militaire française de la Belle-Motte
Discours
prononcé par le
Commandant (e.r.) Guy COHN
Président de l’Amicale des Anciens du 3ème Zouaves
Dimanche 21 août 1983
_______________________
 
 
L’an dernier, au cours d’une régate autour du monde, à la voile, en solitaire, un des bateaux a été démâté pendant un orage et risquait d’être submergé par l’Océan déchaîné.
 
Le S.O.S. de son barreur a été entendu par un concurrent déjà loin devant. Il s’est dévoué, il a abandonné la compétition dans laquelle il avait ses chances et il s’est porté au secours du camarade malheureux dont il a sauvé la vie.
 
J’ai pensé à ce fait banal, il y a peu, en entendant la fille d’un de mes amis me dire : « je ne comprends pas que les hommes aillent se faire tuer à la guerre. »
 
Elle ne comprend pas, cette jeune fille, que des centaines de milliers d’hommes soient mobilisés et sacrifiés pour permettre à des millions d’enfants innocents, de vivre dans la liberté et risque son existence pour ensauver un autre.
 
Je pense qu’il y a là un fond d’égoïsme malheureusement trop souvent généralisé.
 
Egoïsme qui ne touche pas la foule présente aujourd’hui dans ce lieu, car depuis de nombreuses années, jeunes et moins jeunes, vous êtes fidèles au rendez-vous du mois d’Août sur ces anciens champs de bataille de la Sambre où vous vous recueillez avec fidélité et piété, sur les tombes remarquablement entretenues de ceux qui sont tombés pour que leurs enfants vivent.
  

                                                                                                                                                                  Guy COHN.


Date de création : 14/02/2011 @ 20:55
Dernière modification : 14/02/2011 @ 20:55
Catégorie : Hommages 1983

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^