Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Hommages 1980 - Cdt Guy COHN
Commémoration du 66ème anniversaire des Combats de la Sambre
Nécropole militaire française de la Belle-Motte
Discours
prononcé par le
Commandant (e.r.) Guy COHN
Président de l’Amicale des Anciens du 3ème Zouaves
Dimanche 24 août 1980
_______________________
 
 
 
Quelqu’un a dit quelque part :
 
« S’il n’y avait pas une autre vie l’existence serait une perte de temps. »
 
Voici de nombreuses années que nous revenons – vous et nous – dans ce cimetière militaire de Belle-Motte, nous incliner sur les tombes de ceux qui ont donné leur vie pendant les combats de la Sambre en août 1914. La génération de 1914, la leur, est disparue en grande partie. Il reste celle de 1940 déjà bien éclaircie. Puis viennent ceux qui n’ont pas encore eu à souffrir. La logique voudrait que, dans peu d’années, faute de survivants, les manifestations de reconnaissance comme celle d’aujourd’hui, soient définitivement oubliées.
 
C’est pour que cet oubli ne vienne pas trop vite que nous essayons, par nos modestes paroles, de communiquer en vous la beauté – je dis bien la beauté – du geste de ces hommes qui, à l’appel de leur Patrie, ont abandonné un jour leur foyer pour défendre le sol national, leurs ancêtres, leur descendance, leur Liberté. C’est quand on a failli mourir que l’on s’aperçoit de ce qu’il a devant nous.
 
Dans la jeunesse, l’existence ressemble à un marché où les valeurs ne s’achètent pas avec de l’argent, mais avec des actes. Jeunes qui m’écoutez, ne soyez pas de ceux qui n’achètent rien. Au-dessus de l’argent suivez l’élan de votre cœur.
 
 
 
 
Guy COHN.

Date de création : 13/02/2011 @ 21:33
Dernière modification : 13/02/2011 @ 21:33
Catégorie : Hommages 1980

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^