Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Hommages 2019

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Hommages 1949 - La Presse : Cérémonies à Le Roux et Belle-Motte
Extrait
du journal « Vers l’Avenir » - Siège d’exploitation situé à Namur
n° 230, page 3 du mardi 23 août 1949
_______________________
 
Extraits choisis de texte

 
Manifestation du souvenir au Roux
 
 
 
1949_Fl_Legrain_Cimetiere.jpg 
Au cimetière de Le Roux, M. Florent Legrain, échevin de la localité, combattant et
grand invalide de guerre, prononce son discours à l’occasion du 35è anniversaire
de la bataille de la Sambre.
 
Le 35è anniversaire de la bataille de la Sambre a été commémoré en de nombreux endroits de notre province. (…)
 
Une autre imposante manifestation s’est déroulée au Roux et au cimetière de la « Belle-Motte ».
 
Elle débuta à 15 h.30’, par une cérémonie religieuse, à l’église du Roux. M. l’abbé Demoulin, curé de la paroisse chanta les vêpres des défunts. Dans le chœur on remarquait le lieutenant Peslin, des Saphis ; M. Jules Guyaux, bourgmestre ; le Conseil communal ; M. Adrien Challe, président des A.C. de 14-18 de Le Roux ; des délégations des combattants et prisonniers des deux guerres avec drapeaux, etc…
 
Au cours de la cérémonie, le général français retraité, Parsot, les colonels De Marquille et Duburquoi, ce dernier blessé en août 1914 au combat de la cote 201 à Le Roux, se joignirent aux autorités.
 
Les drapeaux belges et français encadraient le catafalque. Après l’absoute, la « Brabançonne » et la « Marseillaise » furent jouées aux orgues par M. Célestin Guyaux, organiste.
 
Un cortège se forma ensuite et gagna le cimetière communal. On remarquait, la police locale, les écoles, les marcheurs de la Compagnies Sainte-Getrude de Le Roux, avec tambours ; la société de musique « Les Amis Réunis » de Le Roux ; le clergé, les autorités citées plus haut.
 
Au cimetière, après que M. le curé eut béni les tombes des victimes des deux guerres marquées d’un drapelet aux couleurs belges et françaises, M. Florent Legrain, échevin, grand invalide de la guerre 14-18, pris la parole devant le Monument aux Morts.
 
Le lieutenant Peslin lui succéda : « En ces jours du mois d’août, dit-il, la commémoration des héroïques combats de 1914 est une tradition que les autorités et les habitants de cette commune célèbrent avec une pieuse et persévérante ferveur. Le culte de la Patrie et de ceux qui se sont sacrifiés pour elle et pour la liberté du monde sont justement honorés par vous. Ce sont les anciens combattants de Le Roux et leur dévoué président M. Challe, qui sont les promoteurs et les persévérants organisateurs de ce magnifique cortège qui part de Le Roux pour se rendre à la Belle-Motte
 
Il refera le trajet que la Brigade de droite de la 20è Division a fait pour marcher à l’ennemi, avec les 25è et 136è régiments d’Infanterie. Ce cortège passera à la cote 201 d’où le général Boë dirigea la bataille, où il fut grièvement blessé et où vous-même, mon colonel, vous avez été blessé.
 
L’indéniable amitié qui unit nos deux patries est un sentiment précieux qu’il nous faut conserver.
 
Des cérémonies comme celle d’aujourd’hui sont un gage précieux pour l’avenir.
 
Au nom des familles de ceux qui reposent dans ces cimetières et au nom des anciens combattants nous prions la commune de Le Roux et son Administration communale ainsi que toutes les sociétés patriotiques de trouver ici l’expression de toute notre gratitude et de remerciement. »
 
La musique joua la « Marseillaise ». Les marcheurs tirèrent un salve.
 
Le cortège se reforma, allongé par les compagnies de la Marche Saint-Feuillen de Fosses, avec le corps de musique se rendant au cimetière militaire de « belle-Motte », où reposent quelques 4.085 Français, fils de France.
 
Au cimetière orné de mâts où flottaient les couleurs belges et françaises, les délégations de Le Roux et autres se joignirent à celle d’Aiseau.
 
On remarquait M. Martinet, bourgmestre d’Aiseau, les drapeaux des sociétés patriotiques de cette commune, M. l’abbé Delalou, révérend curé ; la compagnie des Zouaves reformée d’Aiseau ; arrivèrent ensuite, le général belge De Koning, président de l’Association « Nos Tombes » ; le chanoine Sauvanand de Notre-Dame de Paris ; le colonel français Peslin ; M. De Caumont, consul de France ; le lieutenant limousin, représentant l’Ambassadeur de France ; le député français de Rennes Xavier Bouvier ; M. l’abbé Leduc, ex-aumônier du 10è C.A. ; l’abbé Kaisin, curé d’Arsimont, etc… Toutes les personnalités se groupèrent sous l’ogive. La Musique du 67è bataillon d’Infanterie de Sissonne, sous les ordres du capitaine Dubois rehaussait la cérémonie.
 
Après le chant du ‘Libera me », MM. Les curés d’Aiseau et de Le Roux bénirent les tombes.
 
M. le bourgmestre d’Aiseau remercia les autorités présentes et prononça un discours d’une haute portée patriotique. Puis M. Challe rappela le souvenir de M. Cotelle qui eut un de ses deux fils tué dans les combats de la Sambre. « Nous commémorons, dit-il, en même temps le 35è anniversaire de la bataille de la Sambre, le 15è anniversaire de la mort de ce grand patriote, promoteur des cérémonies de Le Roux et de « Belle-Motte » qui eut ses deux fils tués dans les combats de 1914-1918… »
 
Des gerbes furent déposées par le colonel Peslin, M. Martinet et par un officier de l’Etat-Major de la Marche de Fosses et par d’autres personnalités, puis ce fut la minute de recueillement.
 
Le colonel Peslin remercia tous ceux qui avaient voulu prendre part à la cérémonie et tira la leçon de cette journée du Souvenir.
 
La musique militaire joua la « Marseillaise » et la « Brabançonne ». Les marcheurs de Fosses, Le Roux et Aiseau tirèrent des salves. Ainsi se clôtura cette émouvante après-midi du Souvenir.

Date de création : 03/02/2011 @ 12:05
Dernière modification : 03/02/2011 @ 13:12
Catégorie : Hommages 1949

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^