Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Hommages 2017 - Fosses-la-Ville : Belle Motte au départ du square des Zouaves

Fosses-la-Ville : Belle Motte au départ du square des Zouaves

Un 103e anniversaire des combats de la Sambre avec un message : « Il nous faut passer du devoir de mémoire au Relais de la mémoire » (Daniel Tilmant).

· Marc Lievens

Belle-Motte_03.jpg

Belle-Motte_01.jpg

Les autorités communales ont accueilli les différents intervenants pour la commémoration du 103e anniversaire des combats de la Sambre, au square des Zouaves. Le bourgmestre de Fosses-la-Ville, Gaëtan de Bilderling, a rappelé les mots de l'année passée: « Plus jamais ça »... Et pourtant dit-il : « Cette semaine encore on apprend qu'il y a eu deux attentats en Espagne, que Trump ne sait plus de quel côté sont les bons et les méchants, qu'il ne sait plus qui a été victime et qui est l'agresseur... que ce Trump veut avoir le dernier mot par rapport au dirigeant nord-coréen tout aussi dangereux. Alors, suis-je condamné à la redite ?» Des termes forts mais qui montent crescendo : «Messieurs les dirigeants, laissez-nous vous dire et redire de rester dans vos bacs à sable, c'est mieux pour votre développement psychomoteur, et d'arrêter de jouer aux tout-puissants. »

Des mots qui mettent l'accent sur la conjoncture actuelle et qui font froid dans le dos alors que ces commémorations servent justement à ne pas oublier les erreurs du passé. Belle Motte sera-t-elle toujours un lieu du souvenir ou une actualité revenante au grand galop ?

Le bourgmestre d'Aiseau-Presles, Jean Fersini, n'aura pas des propos plus tendres en confirmant dans son discours la crainte d'une escalade avec le nouveau président des États-Unis.

Des mots forts et percutants où le mot d'ordre était voué à toute fin à la mise à l'honneur des 8.000 hommes, civils et soldats, tombés sous les balles autour de la Sambre. Autorités communales, personnalités civiles et militaires, politiques, amicales et porte-drapeaux ainsi qu'un nombreux public se sont rassemblés pour un moment émouvant en mémoire des victimes d'août 1914. Familles, amis et enfants étaient venus comme les années précédentes dans ce cimetière de la Belle Motte où discipline et ordre sont de mise. Un cimetière ou croix blanches et pelotons militaires semblent fusionner dans des axes parfaitement parallèles ou perpendiculaires mais où la boule au ventre se fait ressentir plus que jamais. Les défilés, les saluts, les musiques militaires et hymnes nationaux ainsi que le traditionnel parrainage des tombes ont ramené les esprits quelque peu secoués par les discours à la raison principale du rassemblement : « Ne jamais oublier»

Si les messages des différents élus et représentants des villes françaises étaient d'une intense profondeur, c'est un massage d'espoir du groupement de la jeunesse qui a donné du baume au cœur.

Virginie Ponchaux : « Nous ne comprenons pas pourquoi les guerres ont lieu, pourquoi tous ces conflits dans le monde existent, pourquoi on ne trouve pas d'accords au lieu de faim la guerre! En résumé:, pourquoi le monde ne tourne pas en parfaite harmonie dans la paix !» et de conclure: « je promets que nous ferons tout notre possible afin de rendre le monde meilleur, afin de maintenir nos libertés et enfin de vous prouver que l'union fera toujours notre force ! ».

Belle-Motte_04.png


Date de création : 22/08/2017 @ 11:58
Dernière modification : 22/08/2017 @ 12:03
Catégorie : Hommages 2017

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^