Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Hommages 2019

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Hommages 2017 - Roselies : Au souvenir des combats de la Sambre

AISEAU-PRESLES   Roselies

Au souvenir des combats de la Sambre

Des délégations belges, françaises et allemandes avaient convergé à Roselies pour commémorer le souvenir de la Grande Guerre.

· Marc Lievens

 

Le général De Gaulle l’avait affirmé : « Ce qu’il faut surtout pour la paix, c’est la compréhension des peuples. Les régimes, nous savons ce que c’est : des choses qui passent. Mais les peuples, eux, ne passent pas. »

C’est cet état d’esprit qui se reflétait dans la rencontre qui a eu lieu, ce week-end, sur les lieux de sanglants affrontements à Roselies. Des délégations belges, françaises et allemandes y ont célébré le souvenir des combats de la Sambre, qui ont marqué la Première guerre mondiale, il y a 103 ans de cela.

Le bourgmestre d’Aiseau-Presles, Jean Fersini, et le représentant de la ville de Rouen ont présidé aux cérémonies devant le monument consacré au 74e R.I.

« Le calme qui environne Roselies ne prédisposait pas ce village à devenir un des champs de bataille de la Première guerre mondiale. Seuls les stratèges militaires voyaient dans cette plaine l’espace de grandes manœuvres. » a entamé Philippe Joachim.

C’était aussi un rappel pour les générations actuelles que des soldats normands dont des Rouennais, étaient venus se battre sur les terres de Roselies pour s’opposer à un régiment allemand venu de Braunschweig, en Basse-Saxe.

Plus loin, devant le monument aux morts, c’est un jeune citoyen de Braunschweig, représentant la mairie de sa ville, qui a pris la parole au nom du peuple allemand.

Il rappelle, avec émotion et contrition, qu’il est « le descendant de ces Allemands, de ces Braunschweiger qui ont mis le feu à vos maisons, qui ont ravagé Roselies, ce petit village au charme idyllique, qui ont tué des civils et votre curé, l’Abbé Pollart ».

Roselies2017.jpg

Sebastian BARNSTORF, représentant des citoyens de la rue de Roselies à Braunschweig.

 

D’une voix tremblante, il a confirmé les crimes de guerres que ces soldats avaient commis : « Il s’agit des pillages,  de la destruction des biens des civils qui ne rimaient à rien sur le plan militaire,des fusillades des civils en fuite et l’exécution de dix otages et de deux soldats français. Aucun de ces crimes n’était couvert par la loi martiale. Aucun de ces crimes  n’a été commis par inattention. Tous ces crimes ont été commis avec préméditation et en connaissance de cause.»

Aujourd’hui, l’affrontement a fait place à la coopération : il existe un « quartier de Roselies » au sein de la ville de Braunschweig et c’est avec plaisir que les jeunes membres du club de foot de la ville saxonne invitent les jeunes de l’entité d’Aiseau-Presles à participer à un grand tournoi, l’année prochaine.

Après ces invitations à développer un « Partenariat du Souvenir », les trois délégations se sont dirigés vers le monument du Lieutenant Henry Lemercier à Arsimont, avant la traditionnelle messe pour la paix.


Date de création : 22/08/2017 @ 11:12
Dernière modification : 22/08/2017 @ 15:10
Catégorie : Hommages 2017

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^