Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Hommages 2016 - Discours de la Jeunesse

102e anniversaire des Combats de la Sambre – Dimanche 21 août 2016

Discours de Mesdemoiselles Kimberly DECLERCQ et Léa PAPYN  

au nom de la Jeunesse d’Aiseau-Presles

Cimetière National Militaire de la Belle-Motte

0013.jpg

Mesdames et Messieurs,

 

-          Pour nous, les jeunes d’Aiseau-Presles, la guerre, ce sont des images qu’on aperçoit, tous les jours,  dans les Journaux télévisés. Des explosions, des gens qui courent, d’autres qui restent au sol,  et le commentaire du journaliste qui donne le nombre de morts.

Pour nous, les jeunes d’aujourd’hui, la guerre, c’est rapide, et c’est loin.

 

-          Pour nous, les jeunes d’Aiseau-Presles, les guerres mondiales, la deuxième, la première, c’est un chapitre dans un livre d’histoire ; ce sont des images de film, ou de documentaires en Noir et blanc. Des types à moustache habillés bizarrement avec de vieux fusils, ou des chariots tirés par des chevaux.

Pour nous, les jeunes d’aujourd’hui, la guerre c’est bizarre, et c’était avant.

 

-          Pour nous, les jeunes d’Aiseau-Presles, le cimetière de la Belle-Motte, c’est un grand jardin, avec de belles pelouses, de belles, fleurs, bien entretenu, au milieu des champs. Et toutes ces tombes blanches, alignées, bien ordonnées, ça donne un sentiment de paix et de sérénité.

Pour nous, les jeunes d’aujourd’hui, la guerre c’est beau et c’est paisible.

 

-          Du coup, pour nous, les jeunes d’Aiseau-Presles, des combats, chez nous, dans nos rues, dans nos villages, on a du mal à se l’imaginer. Des gens ordinaires, le boucher, l’instituteur, le curé, qui se font fusiller en pleine rue, pour rien, on ne comprends pas. Des soldats qui se tirent dessus, qui se tuent à la baïonnette, qui se font déchiqueter par le tir des canons, tous les jours, pendant quatre ans, c’est dément. Que sous ces belles petites croix blanches, sous ces belles pelouses, il y ait plus de quatre mille soldats, pas beaucoup plus vieux que nous, qui sont venus de France se faire tuer ici pour que notre pays reste libre, c’est incroyable.

Alors nous, les jeunes d’aujourd’hui, on a besoin de vous. Besoin de votre mémoire, besoin de vos souvenirs, besoin que vous nous rappeliez que ça  a existé, ici, pour de vrai.

 

Parce que nous, les jeunes d’Aiseau-Presles, les jeunes d’aujourd’hui, on ne veut plus jamais que ça arrive, ni maintenant, ni jamais, ni ici, ni ailleurs.

0014.jpg

0015.jpg

0016.jpg

 

 


Date de création : 20/03/2017 @ 17:54
Dernière modification : 21/03/2017 @ 08:22
Catégorie : Hommages 2016

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^