Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Hommages 2019

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Hommages 2013 - Général François BUDET

Discours du Général e.r. de Gendarmerie François BUDET

MONUMENT Lt LEMERCIER  -  ARSIMONT

Samedi 17 août 2013

Belle-Motte_2013_043.jpg

ARSIMONT !

C’est un nom qui résonne douloureusement dans la mémoire des Guingampais. C’est en effet ici même que nos grands-pères ou arrières grands-pères ont combattu avec vaillance, il y 99 ans… Imaginez leur départ de Bretagne en plein mois d’Août, en période des moissons, leur trop rapide mise en condition à la caserne de la Tour d’Auvergne, la perception du paquetage, le long trajet en train jusqu’à Vouziers, puis des dizaines et des dizaines de kilomètres à pied, lourdement chargés pour venir au secours de nos amis Belges que les Prussiens massacrent avec une cruauté sans nom.

Ils sont là, sur les contreforts de la Sambre dès le 20 Août 1914. A Fosses-la-Ville, le Colonel de Flotte, le commandant du 48e, accompagné d’un de ses bataillons organise son P.C. Tout le monde va à la messe, à l’exception de 5 ou 6 sur les 600 soldats présents ; et tout le monde communie… Ils savent bien que beaucoup vont mourir, et qu’ils acceptent leur sacrifice !

Je me souviens du récit de mon grand-père fait prisonnier ici. Il était artilleur et servait comme tireur au canon de 75. « Débouché zéro » racontait-il. C’est dire qu’il tirait à vue sur les assaillants qui franchissaient, baïonnette au canon, le mur formé par les corps amoncelés de leurs camarades.

Quelle furie ! Mais aussi quelle volonté de ne pas se soumettre à la botte ennemie ! Au nom de la Liberté !

On ne peut pas être à Arsimont sans évoquer le nom d’un de ces vaillants soldats, d’un héros dont vous voyez le monument érigé à son nom.

Henry Lemercier venait de finir de brillantes études universitaires lorsqu’il a été affecté au 71e R.I. de St-Brieuc qui combat aux côtés du 48e R.I. A la tête de sa section, il monte à l’assaut des tranchées ennemies, sabre au clair. Blessé à l’épaule, il poursuit l’attaque avant d’être blessé une 2e fois. Sabre baisé, il se relève et est tué à 10 mètres des lignes ennemies.

Il est porté disparu le 21 Août au soir. Quatre ans plus tard, son carnet de route est retrouvé. La veille de sa mort, il écrit : « Par la volonté, le courage personnel et surtout l’aide de Dieu, je crois devoir remplir mon devoir sans scrupule ». « Haut les cœurs et vive la France » sont ses dernières paroles gravées sur le monument érigé à l’endroit des combats.

Ces évocations nous remplissent d’émotion et nous confortent dans notre désir de paix. La Paix est là, mais à quel prix : la 2e guerre mondiale !

Cette Paix fragile s’est construite sur les sacrifices de nos anciens et l’on sait bien que c’est sur le passé que se bâtit l’avenir ! C’est pourquoi la mémoire est un ferment si précieux à préserver ! On s’y emploie ici d’une façon exemplaire et c’est l’occasion pour nous de remercier chaleureusement le comité du Souvenir de Le Roux, son président d’Honneur Daniel Tilmant et son président Pierre Godenne, et tous ceux qui participent à la préparation de ces belles cérémonies auxquelles nous assistons.

Merci à vous amis Belges, merci pour votre amitié, votre présence à nos côtés à Coat-Mallouen où vous venez honorer les fils de ces héros de la Sambre qui à leur tour ont donné leur vie pour la Patrie. Oui merci du fond du cœur.

« Procteriti fides exemplumque futuri » - La foi de nos anciens est un exemple pour les générations futures. Vive l’amitié franco-belge.

Général (er) de Gendarmerie François BUDET,

Président du Comité de Coat-Mallouen (Guingamp).

Belle-Motte_2013_038.jpg

Belle-Motte_2013_040.jpg

Belle-Motte_2013_041.jpg

Belle-Motte_2013_033.jpg


Date de création : 25/03/2016 @ 17:49
Dernière modification : 29/03/2016 @ 12:24
Catégorie : Hommages 2013

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^