Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Hommages 2019

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Hommages 2015 - TAHIR Clément

Commémoration du 101è anniversaire des combats de la Sambre

Discours de la Jeunesse prononcé par Clément TAHIR de Le Roux

Dimanche 23 août 2015

Cimetière militaire français de la Belle-Motte

Belle-Motte_2015_021_Tahir_CL.jpg

Mesdames, Messieurs,

En vos noms, titres,  grades et qualités,

C’est avec beaucoup d’honneur et de plaisir, qu’au nom de la jeunesse de notre région, je rends hommage par ces quelques mots aux soldats qu’ils soient français ou allemands qui sont morts ici pour leurs patries, loin de chez eux.

Ils faisaient partie des premières victimes de cette Grande Guerre qui allait durer 4 ans et faire des millions de victimes.

Pour la France un simple chiffre : 27 % des hommes entre 18 et 27 ans sont morts. C’est dire si peu de familles françaises ont été épargnées par ces quatre années. Et pourtant, comme ils étaient heureux, ces mobilisés de l’an quatorze ! Heureux d’aller reprendre l’Alsace et la Lorraine et de venger leur pays de l’humiliation de 1870. Comme ils ignoraient la peur. Un départ de soldats, c’est toujours moins tragique qu’un retour du front, même pour les chanceux apparemment indemnes.

Heureusement, certains hommes, marqués par 4 années de souffrance, tirèrent les leçons de cette expérience. Nous vîmes au cours du siècle se créer des institutions internationales, la Société des Nations, devenue ONU, mais aussi une certaine idée de l’Europe. Nous vivons maintenant en paix en Europe, les débats politiques et le dialogue règlent les différents à la place des armes.

Se souvenir, c’est permettre à cet état d’esprit de paix de se maintenir et de se fortifier.

Montrons que nos soldats ne furent pas sacrifiés pour rien.

Pour nous les jeunes, la guerre est abstraite ; nous voyons des images, visitons des musées mais nous avons la chance de vivre dans une Europe en paix. Mais comme disait Churchill, Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ou encore « Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur. ». Ceci nous rappelle l’importance de commémorer ces évènements tragiques de notre histoire.

Commémorer, c’est saisir la force des générations qui nous ont précédés afin de faire des leçons de vie pour les suivantes.

Commémorer, c’est renouveler le patriotisme, celui qui unit, celui qui rassemble, qui n’écarte personne au-delà des parcours, des croyances, des origines, et des couleurs de peau.

Mais qu’est-ce donc que le patriotisme aujourd’hui quand on se souvient de ce qu’il était dans la Première Guerre mondiale ? Qu’est-ce que le patriotisme ? C’est toujours l’amour des siens pour reprendre la formule de Romain GARY, qui n’a rien à voir avec le nationalisme qui est la haine des autres. Le patriotisme, c’est la défense de la Démocratie, de ses valeurs, de ses principes, de sa promesse d’égalité mais aussi de réussite pour chacun.

Dans cette période de commémorations, nous ne poursuivrons qu’un seul objectif : nous souvenir ensemble pour être plus forts ensemble.

Il y a 101 ans, mourraient dans notre région des milliers d’hommes ; ils étaient la France, ils étaient l’Allemagne, ils étaient l’Europe, ils étaient l’avenir. Nous les jeunes avons maintenant l’obligation de perpétuer le devoir de mémoire pour continuer à vivre en paix dans nos démocraties.

Merci.

Clément TAHIR, au nom de la jeunesse.

Belle-Motte_2015_022.jpg

Belle-Motte_2015_023.jpg

Belle-Motte_2015_024.jpg

Belle-Motte_2015_025.jpg

 

 


Date de création : 19/03/2016 @ 11:11
Dernière modification : 28/03/2016 @ 18:13
Catégorie : Hommages 2015

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^