Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Hommages 2019

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Hommages 2015 - BUTEL Marie-Christine

DISCOURS

de Madame Marie-Christine BUTEL

Consul Général de France à Bruxelles

Cimetière militaire de la

BELLE MOTTE

Dimanche 23 août 2015

Belle-Motte_2015_026.jpg

Monsieur le Gouverneur,

Mesdames et messieurs les Députés,

Messieurs les Bourgmestres,

Monsieur le Commandant militaire,

Mesdames et Messieurs,

 

C’est dans ce triangle que forment la Sambre et la Meuse, entre Dinant, Namur et Charleroi, qu’ont eu lieu il y a 101 ans, les combats de la Sambre.

Pendant deux journées, l’Armée française tente de contenir l’ennemi le long de la Sambre. Elle se bat un peu partout à Tamines, à Arsimont, à Auvelais, à Roselies, à Fosses, à Aiseau., à Le Roux.

Ce sont à chaque fois des affrontements frontaux, terriblement meurtriers qui opposent les armées allemandes et françaises

Des dizaines de milliers de soldats pour beaucoup venus de l’Ouest de la France mais également d’Afrique du Nord, tout juste mobilisés, déjà épuisés par des journées de marche forcée vont connaître leur baptême du feu, ici sur le sol belge et y mourir.

Ils chargent à la baïonnette et montent à l’assaut comme sous l’Empire en se tenant bien droit, bien visibles dans leurs uniformes de couleurs, veste bleue et pantalon rouge garance. Offensives après offensives, ils se font faucher les uns après les autres par le tir des mitrailleuses d’un ennemi qu’ils ne voient sans doute même pas.

L’armée française vit ici, en Belgique, les heures les plus sanglantes de son Histoire.

Les pertes sont terribles de part et d’autre, ici le long de la Sambre mais également le même jour à Rossignol, à la frontière du Luxembourg et à Morhange en Lorraine française.

Avec sans doute plus de 27.000 morts, le 22 août 1914 restera la journée la plus meurtrière de toute l’Histoire militaire française.

C’est peut-être ici, à ce moment-là, que l’on change véritablement et définitivement de siècle.

Belle-Motte_2015_027.jpg

Ces journées  d’août 1914 voient se dérouler les derniers combats du XIXème siècle et naître la guerre du XXème siècle, meurtrière pour les soldats comme pour les civils.

Car, dans le même temps, les populations civiles ont elles-aussi payé un lourd tribut. Plusieurs villes de la région subissent massacres et exactions commis par les soldats ennemis.

Le souvenir reste très vif de ces hommes et de ces femmes assassinés, comme nous l’a rappelé hier encore l’hommage qui leur a été rendu à Tamines, au monument des Martyrs.

Aux termes de ces journées, l’Armée française va devoir reculer cédant à l’ennemi la vallée de la Sambre, les Ardennes et le bassin lorrain. Elle bat en retraite jusqu’à la Marne où elle pourra enfin stopper l’avancée allemande, début septembre.

C’est sans pour cette raison que les épisodes tragiques des combats de la Sambre  ont été éclipsés ; dans la mémoire collective, tout particulièrement en France, le succès de la bataille de la Marne a gommé l'échec de celle des frontières.

Cette cérémonie d’aujourd’hui à la Nécropole de La Belle Motte n’en a que plus de prix. Ici reposent les corps de plus de 4 000 soldats morts pendant ces journées de l’été 1914.

Elle nous rappelle que la Belgique a souvent au cours des siècles été l’épicentre des grands conflits qui ont secoué l’Europe. Du Luxembourg au saillant d’Ypres son sol est émaillé des nombreux lieux où reposent des dizaines de milliers de soldats français qui y ont perdu la vie.

Je souhaite donc remercier tout particulièrement  le Comité royal du Souvenir de Le Roux qui consacre inlassablement ses efforts à la perpétuation de la mémoire de ces combats

Ce 101ème anniversaire a été placé sous le thème de la mémoire partagée, mémoire partagée entre tous les belligérants, pour nous souvenir que la paix que nous avons construite en Europe est fragile, et qu’il nous appartient à tous de la préserver. C’est le meilleur hommage que l’on peut rendre aux hommes qui ont donné leur vie pendant ces journées d’août 1914.

Marie-Christine BUTEL

Consul Général de France à Bruxelles.

Belle-Motte_2015_028.jpg

Belle-Motte_2015_029.jpg

Belle-Motte_2015_030.jpg

 

 


Date de création : 19/03/2016 @ 11:06
Dernière modification : 28/03/2016 @ 18:13
Catégorie : Hommages 2015

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^