Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Hommages 1923 - Presses : Inauguration du cimetière de la Belle-Motte
Extraits des Presses régionales
 
I
Journal « Messager de Fosses » -
n° 32 du dimanche 12 août 1923
_______________________
 
Texte intégral
 
LE ROUX
 
« Dimanche 19 août 1923, se célèbrera dans les communes d’Aiseau et de Le Roux, où reposent, au cimetière militaire de la Belle-Motte, 4.000 soldats français, la Commémoration de la Bataille du 22 août 1914.
 
A 14 h.45’, un cortège partira de la commune de Le Roux et rejoindra à 15 h.15’, à la Belle-Motte, les cortèges d’Aiseau.
 
L’Inauguration du Cimetière de la Belle-Motte se fera à 15 h.30’ par les Autorités militaires et civiles Françaises.
 
Cette cérémonie sera rehaussée par la présence des personnalités suivantes :
 
Le général Passaga, commandant le Xè corps d’armée à Rennes.
Mr le Consul de France à Charleroi.
Le Capitaine Brun, chef de service de l’Etat-civil Français en Belgique.
Mr Devèze, Ministre de la Défense Nationale se fera représenter par le lieutenant-général Bernheim.
A l’issue de cette cérémonie d’inauguration, les cortèges se reformeront pour se rendre au Monument franco-belge d’Aisseau où des fleurs seront déposées. »
 
 
 
II
Journal « Vers l’Avenir » - Siège d’exploitation situé à Namur
n° 190, page 3 des mardi-mercredi jeudi 14-15 août 1923
_______________________
 
Texte intégral
 
A l’occasion de la commémoration de la bataille d’août 1914, on procédera dimanche 19 août, à l’inauguration du cimetière militaire de la Belle-Motte, à Aiseau, où reposent plus de 4.000 soldats français.
 
Les cortèges suivants seront formés :
a) A 2 heures, à Le Roux, près de l’église. Départ à 2 h.½, pour Belle-Motte.
b) A 1 h.¾, à Oignies (Aisseau), près de l’église d’Oignies, départ à 2 h., pour Belle-Motte.
c) A 1 h. ¾, à Aisseau (centre), sur la grand place, départ 2 h.¼.
 
A 3 heures, réunion des trois cortèges à la Belle-Motte, et entrée au cimetière. A l’issue de l’inauguration du cimetière, un cortège se reformera pour aller saluer le monument franco-belge d’Aisseau (à Menonry, près de la gare). Le général Passaga, commandant le Xè corps à Rennes, représentant le ministre de la Guerre français, le consul de France, le capitaine Brun, représentant le général Serot Almeras Latour, le lieutenant-général Berheim, inspecteur général de l’infanterie, représentant le ministre de la Défense nationale, assisteront aux deux manifestations.
 
M . François, invalide de guerre, chantera avec accompagnement d’orchestre : 1. Au cimetière : « Pauvre Martyr », de Patrie (Paladilhe) (1) ; 2. Au monument franco-belge : « Tu Renaîtras » (2).
 
 
 
III
Journal « Vers l’Avenir » - Siège d’exploitation situé à Namur
n° 194, page 4 des mardi-mercredi lundi 20 août 1923
_______________________
 
Texte intégral
           
L’inauguration du cimetière de la guerre.
 
«  Hier, a eu lieu l’inauguration du cimetière commun de Le Roux-Aiseau.
 
MM. le général Berheim et le colonel Neuray représentaient le Gouvernement belge.
 
Le général Passaga, commandant du 10è corps de Rennes, était délégué par le ministre de la Guerre français. Il était accompagné des capitaines Lemoigne, officier d’ordonnance, et Brun, officier d’état-civil français en Belgique.
 
M. Bierlaire, bourgmestre d’Aiseau et M. Parent, bourgmestre de Le Roux, et des délégations des sociétés suivantes, avec drapeaux, formaient le cortège :
 
Philharmonie Royale de Sainte-Marie d’Oignies, d’Aiseau ; Amis réunis de Menonry-Aiseau ; Syndicat des Mineurs d’Aiseau ; fédération des Combattants d’Aiseau ; Syndicat des Glaceries d’Aiseau ; les Amitiés françaises, de Tamines ; Secours mutuels de Sainte-Marie d’Oignies.
 
La cérémonie se concentre sous une fausse porte de style ogivale, sous laquelle se trouve une croix portant sur une de ses faces, l’inscription suivante : « Amis, dormez en paix, une population reconnaissante veille sur vos tombes. »
 
M. le curé d’Aiseau bénit les tombes, puis M. Cotelle, professeur au lycée de Saint-Brieuc, l’initiateur de cette concentration dans un même champ de repos de tous les corps des soldats français décédés au cours de la bataille, prend la parole.
 
Il était particulièrement qualifié, puisque l’un des deux fils qu’il donna généreusement à la France, repose au premier rang parmi les braves officiers tombés au champ d’honneur.
 
On entendit encore d’émouvants discours de MM. Bierlaire, bourgmestre d’Aiseau ; Noulart, président des combattants d’Aiseau ; Parent, bourgmestre de Le Roux ; Marlez et des généraux Berheim et Passaga.
 
Les tombes étaient admirablement fleuries. Partout, il y avait des mâts avec oriflammes belges et françaises.
 
Après l’exécution de la Brabançonne et de la Marseillaise, le cortège se reforma et se rendit au monument des combattants d’Aisseau, où les mêmes orateurs prirent la parole.
 
La dislocation eut lieu ensuite. »
 
 
(1)  « Pauvre Martyr » Poème de V. Sardou et L. Gallet sur un musique écrite par Emile Paladilhe :
Partition_Pauvre_Martyr.jpg
 

Pauvre martyr obscur,

Humble héros d’une heure,

Je te salue et je te pleure !

La légende apprendra ton nom à nos enfants ;

Ils garderont toujours ta mémoire bénie,

Tu revivras, ô toi qui nous donne ta vie

Parmi les plus vaillants et les plus triomphants

Tu revivras, ô toi qui nous donne ta vie !

 

Ce n’est pas de tomber dans la lutte acharnée

Qui fait grande une destinée.

C’est de mourir fidèle au devoir accepté ;

C’est d’accomplir dans l’ombre un noble sacrifice,

D’aller au but certain sans que l’âme faiblisse

Et de n’attendre rien de la postérité,

C’est d’accomplir dans l’ombre un noble sacrifice !


Ecoutez l’extrait musical en cliquant sur l’adresse ci-dessous :
 
(2) Célèbre Cantique à la Belgique de Théophile DRONCHAT : créé en 1916 et dédicacé respectueusement à leurs Majestés le Roi Albert 1er et la Reine Elisabeth de Belgique

Tu_renaitras_Th_Dronchat_02.jpg
 
Tu Renaîtras !
 
Tu renaîtras, O vaillante Belgique,
Et tes cités reverront leur splendeur,
Tu revivras, fière et plus magnifique,
Car ton martyre aura fait ta grandeur.
Quand tes bourreaux, que flétrira l’Histoire,
Seront partis, courbés sous le mépris,
Le monde entier célèbrera ta gloire,
Et du bonheur tu connaîtras le prix !
 
Refrain
Tu renaîtras, Sainte Belgique,
Sainte Belgique, tu renaîtras !
 
Tu renaîtras, Glorieuse Belgique,
Car le Destin, qui guide les vaillants,
De tes enfants, ô phalange héroïque
Couronnera les efforts triomphants.
Dans le passé témoin de ta souffrance
Tu puiseras une nouvelle foi,
Et garderas ta noble indépendance
Grâce à tes fils, au cœur de ton grand Roi !
 
Refrain
 
Ecouter un extrait à l’adresse :
 

Date de création : 23/01/2011 @ 11:13
Dernière modification : 26/01/2011 @ 21:36
Catégorie : Hommages 1923

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^