Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Hommages 1919 - Journée patriotique à Le Roux
 
Extrait

du Journal « Vers l’Avenir » - Siège d’exploitation situé à Namur

n° 208, page 3 du vendredi 5 septembre 1919
_______________________
 
Texte intégral 
 
Les Journées patriotiques.
 
Le Roux-lez-Fosses.
 
« On nous écrit :
 
Dimanche dernier (1), la commune et la jeunesse de Le Roux avaient organisé une fête patriotique en l’honneur des 36 combattants et des 17 déportés, auxquels on offrait un splendide drapeau.
 
De grand matin, le coquet petit village était en émoi : sapins, plantés sur la place et sur le parcours du cortège, trophées, arcs de triomphe, tout le monde participant à la grande journée. Le cortège se forma à 1½ h., à la maison communale : les enfants des écoles, la musique, les soldats et les déportés, le conseil communal, la jeunesse et enfin une foule immense.
 
Sur la place, où un kiosque avait été monté pour la circonstance, M. François Marchand (2), au nom de l’administration communale, prononce un discours magnifique et remet un drapeau, souvenir de la population à nos braves soldats. Ensuite, M. René Marchand, au nom de la jeunesse, apporte son admiration aux héros de la fête et leur promet de marcher sur leurs traces. Un des soldats, M. Adrien Challe, remercie en montrant ce qu’est le drapeau : le symbole de l’union et de la force.
 
La musique fait éclater une vibrante « Brabançonne », pendant que les petites filles, en blanc, avec un ruban tricolore et portant des corbeilles de fleurs, viennent donner ces fleurs à nos combattants et nos déportés. Ensuite tous les enfants chantent la « Brabançonne » et agitent des drapelets aux couleurs alliées.
 
De la place, le cortège se rend à l’église, où a lieu la bénédiction solennelle du drapeau. M. l’abbé Dehant, curé de la paroisse, dans une allocution pleine de chaleur, montre que la confiance en Dieu n’a jamais été déçue. Il rend hommage à la valeur de nos soldats et à l’endurance de nos déportés. La cérémonies religieuse prend fin par l’exécution remarquable de l’hymne de Dronchat : « Tu renaîtras » (4), chanté d’une façon impeccable par M. Oscar Michaux.
 
Le cortège se reforme à la sortie, et, drapeau en tête, tous se dirigent vers le cimetière des Français, à la Ferme de la Belle-Motte. C’est là que reposent 376 officiers et soldats français tombés dans la matinée du 22 août 1914 sur le territoire de la commune.
 
Après le chant du « De Profundis » et la bénédiction des tombes, on entend des discours de M. Léon Hannay, et du lieutenant Auguste Biot, tous deux soldats et enfants de Le Roux, qui saluent leurs frères d’armes français et leur apportent le salut de la victoire. Enfin MM. Achille Challe (3) lit une lettre de M. Cotelle, professeur au lycée de St-Brieuc (France), dont le fils, le sous-lieutenant Cotelle, repose ici avec ses braves.
 
La foule se rend alors à l’école communale des filles, où le vin d’honneur est versé. Au nom de tous les combattants et de tous les déportés, M. le lieutenant Biot remercie les organisateurs de cette magnifique fête : administration communale, jeunesse, toute la population. Il montre la haute portée patriotique de cette journée sur l’esprit des enfants.
 
Aux cris de : « Vive l’armée ! Vive le Roi ! Vive la Famille Royale ! Vivent nos soldats et déportés ! » on quitte l’école pour se rendre au concert, qui dure jusqu’à la nuit.
 
Le lendemain, un grand service solennel a été chanté pour nos deux soldats tués, nos quatre fusillés, et un déporté mort en Allemagne. Même foule respectueuse à ce service, grandiose par la beauté des cérémonies et par l’exécution des chants.
 
Le comité organisateur, qui s’est vraiment distingué par son dévouement et son activité, a droit aux plus vifs remerciements de toute la population de Le Roux. »
 
 
(1) Il s’agit du dimanche 31 août 1919.
(2) François Marchand était conseiller communal de Le Roux.
(3) Achille Challe était échevin de Le Roux.
 
(4)  Célèbre Cantique à la Belgique de Théophile DRONCHAT : créé en 1916 et dédicacé respectueusement à leurs Majestés le Roi Albert 1er et la Reine Elisabeth de Belgique.
Tu Renaîtras !
 
Tu renaîtras, O vaillante Belgique,
Et tes cités reverront leur splendeur,
Tu revivras, fière et plus magnifique,
Car ton martyre aura fait ta grandeur.
Quand tes bourreaux, que flétrira l’Histoire,
Seront partis, courbés sous le mépris,
Le monde entier célèbrera ta gloire,
Et du bonheur tu connaîtras le prix !
 
Refrain
Tu renaîtras, Sainte Belgique,
Sainte Belgique, tu renaîtras !
 
Tu renaîtras, Glorieuse Belgique,
Car le Destin, qui guide les vaillants,
De tes enfants, ô phalange héroïque
Couronnera les efforts triomphants.
Dans le passé témoin de ta souffrance
Tu puiseras une nouvelle foi,
Et garderas ta noble indépendance
Grâce à tes fils, au cœur de ton grand Roi !
 
Refrain
 
Ecouter un extrait à l’adresse :
 
Tu_renaitras_Th_Dronchat_02.jpg

Date de création : 18/01/2011 @ 19:32
Dernière modification : 02/03/2011 @ 11:53
Catégorie : Hommages 1919

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^