Mémorial du 25è RI

Toutes les Pages Mémoires


A (12)

B (21)

C (30)

D (37)

E (5)

F (33)

G (59)

H (36)

I (1)

J (23)

K (1)

L (152)

M (49)

N (7)

O (6)

P (24)

Q (4)

R (12)

S (10)

T (13)

V (12)


Rechercher





Nos Articles

Fermer Evennement

Fermer Hommages 1919

Fermer Hommages 1920

Fermer Hommages 1921

Fermer Hommages 1922

Fermer Hommages 1923

Fermer Hommages 1924

Fermer Hommages 1925

Fermer Hommages 1931

Fermer Hommages 1934

Fermer Hommages 1935

Fermer Hommages 1936

Fermer Hommages 1937

Fermer Hommages 1938

Fermer Hommages 1939

Fermer Hommages 1949

Fermer Hommages 1954

Fermer Hommages 1955

Fermer Hommages 1959

Fermer Hommages 1960

Fermer Hommages 1961

Fermer Hommages 1964

Fermer Hommages 1977

Fermer Hommages 1978

Fermer Hommages 1979

Fermer Hommages 1980

Fermer Hommages 1981

Fermer Hommages 1982

Fermer Hommages 1983

Fermer Hommages 1991

Fermer Hommages 1992

Fermer Hommages 1993

Fermer Hommages 1999

Fermer Hommages 2000

Fermer Hommages 2001

Fermer Hommages 2002

Fermer Hommages 2003

Fermer Hommages 2004

Fermer Hommages 2005

Fermer Hommages 2006

Fermer Hommages 2007

Fermer Hommages 2009

Fermer Hommages 2010

Fermer Hommages 2011

Fermer Hommages 2012

Fermer Hommages 2013

Fermer Hommages 2014

Fermer Hommages 2015

Fermer Hommages 2016

Fermer Hommages 2017

Fermer Hommages 2018

Fermer Hommages 2019

Fermer Nécrologe

Actualités
Les cimetières
militaires
Service d' Etat-Civil
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Hommages 2012 - Discours de Mlle FATKUNINA Karina
Belle-Motte
Discours de Mademoiselle Karina FATKUNINA
 
au nom de la de la jeunesse
Dimanche 19 août 2012
  
Belle-Motte_Discours_Jeunesse.jpg


Août 1914 / Août 2012, 98 ans déjà et pourtant encore si proche…
 
Cette magnifique nécropole, presque centenaire, est et doit rester le témoignage des drames et des horreurs de la « Grande guerre ».
 
Notre étonnement est de mise quand nous apprenons que, si près de chez nous, des fusils, des baïonnettes et des éclats d’obus ont tué, que dis-je, massacré tant d’être humains.
 
S’ils sont 4.060 à se reposer en ces lieux, sachez que plus de 500 d’entre eux ont payé de leur vie dans la région proche que ce soit à Roselies, Tamines, fosses-la-Ville, Ham-sur-Sambre, Vitrival ou encore Arsimont.
 
Etant aiseau-presloise, je me permets d’avoir une pensée plus émue encore et un grand sentiment de reconnaissance pour l’Abbé Pollart, ce bon curé de Roselies, exécuté, accusé qu’il a été d’un geste qu’il n’avait pourtant pas commis !
 
Tous ces héros venaient de Guingamp, du havre, de Rouen, de Saint-Lô, de Vitré, ou bien encore des colonies africaines de la France.
 
Mais, alors qu’il s’agit de notre avenir, la société actuelle tire-t-elle les leçons de ce funeste passé ?
 
Des milliers de victimes succombent encore tous les ans sous le joug des armes et de la barabrie, le tout pour une couleur de peau, une idéologie au nom des sacro-saints pétrodollars !
 
Jugez-en plutôt : nombre de pays d’Afrique noire, la Colombie, Israël, et maintenant plus intensément encore la Syrie et j’en passe…
 
Le peuple tibétain se bat encore et toujours pour sa liberté !
 
Nous, les jeunes et les élus que nous désignerons, devons tout faire pour arrêter cette tendance qui nous conduirait à terme rapproché à l’auto-destruction de la race humaine.
 
Pour ce faire, nous aurons besoin de vous tous.
 
L’acceptation par chacun d’entre-nous de toutes les différences, notre tolérance et une profonde réflexion nous y aideront assurément.
 
Notre cérémonie d’aujourd’hui doit, au-delà de l’expression de notre respect profond envers tous ces héros, ouvrir nos esprits et nos consciences au meilleur chemin pour atteindre la sagesse universelle…
 
Merci à tous de m’avoir écoutée.
 
 
Mademoiselle Karina FATKUNINA
Au nom de la jeunesse – Aiseau-Presles.

 
Belle-Motte_Parrainage.jpg

Belle-Motte_Depts_de_Fleurs.jpg

 
 

Date de création : 02/12/2012 @ 11:08
Dernière modification : 30/03/2016 @ 17:59
Catégorie : Hommages 2012

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^